L’Ecologie du meuble en carton

Conception, réalisation, projet…. les meubles en carton vont s’organiser.

Comme un mirage soudain, ils surgiront du rien et du tout. D’une matrice orpheline de toute création, l’artiste va dessiner. Les meubles en carton seront d’union pour différents talents qui se rencontreront. Patience, regard, précision, silence, savoir-faire. Les meubles en carton sont réalisés en carton primaire de récupération. Ce carton marron dit d’emballage, aux alvéoles réunies, qui nous indiffère tant. D’idées réunies en pensant à Calder, Poliakoff, Klee, Delaunay ou Mondrian j’ai cheminé dans le monde des Grands. De ceux que l’art a reconnu. Les meubles en carton se couronneront ainsi d’illustres pensées ou des passagers de l’art. Alors, en contours éphémères puis de plus en plus précis, je me suis mis a dessiner. D’une pensée qui me parcourait, les meubles se sont alors sentis observés,, dessinés et crées pour enfin devenir. De ce carton abandonné des trottoirs, je me suis emparé. L’écologie est un mouvement de volontés et de maux successifs que j’ai essayé d’élargir et de faire mien. Anoblir sa peur dune Terre massacrée relève de créations. Celles qui donnent et vous grandissent. La beauté en ces lieux relève de l’imagination, de la création qui fera du néant le juste nécessaire pour nous réveiller  ; un artiste sera parfois gardien de lumière et le meuble en carton, son seul compagnon. A ce niveau de création les mots s’estompent devant l’essentiel ; le lien. Celui qui parle, celui qui rassure.

Le lien et le meuble kitsch

De traits, de crayons et de gomme je me suis appliqué. Le meuble en carton nommé le meuble kitsch représente ce lien. Celui qui réuni tous les petits bouts de papiers népalais que l’on a envie de jeter. Ceux que l’on oublie si facilement, ceux qui ne ressemblent plus à rien. La création n’est qu’existence, celle que le rien indiffère. La beauté assemblée et juxtaposée de ces papiers népalais fera de ce meuble kitsch un sacré garnement. Fort de sa beauté, de ses rangements et de sa conception où le hasard ne fut jamais auteur, il se découvre en ses 6 faces. Comme un magicien aux robes différentes mais établies, il fut ainsi décoré. Chaque coté a une histoire que les couleurs juxtaposées racontent. En flânant ou en rêvant, je retrouve les formes de Calder, l‘informel de Poliakoff, l’abstraction de Klee, les couleurs de Delaunay, l’ésotérisme de Kinzaa et les compositions de Mondrian. Tous ces papiers coupés, collés puis vernis donnent en ces mots, l’essentiel des beautés que la couleur réunie a d’écoute. De différents regards posés sur ce meuble kitsch un murmure se fit entendre ; le soleil tenait son expression.

Conception du cœur d’amour et de l’Oiseau-bijou

Comme l’amour est sa puissance, le cœur est rouge comme l’absolu; celui qui ne souffre d’aucune comparaison. Toute passion a sa raison d’être. De son papier népalais je ne parlerai donc pas, mais de sa conception oui. Le carton dans ses rebuts termine bien souvent à la poubelle. Aussi, pour concevoir le cœur d’amour et l’oiseau bijou, je suis revenu en arrière avec un regard nouveau. Celui qui ne sait pas. Pour concevoir ces deux univers différents, ( cœur d’amour et oiseau bijou ) j’ai pris le rebut de carton si indifférent à certains. Pour concevoir, j’ai réalisé le dessin qui a fait le reste. Coller les uns aux autres les rebuts de carton assemblèrent ainsi les deux gabarits.  Au temps des jolis contes d’enfance, la morale de cette histoire est simple mais précise. Ne jetons pas les petits bouts de papiers népalais ou les rebuts de carton. Ils auront encore et toujours une chance d’existence. Reconnu dans leurs identités, ils feront de beaux petits meubles en carton qui dureront le temps de tous discours et de toutes fraternités. Le Monde en sera rassuré. L’Ecologie moins honteuse et ravie.

 

Découvrez les meubles en carton de Philippe ROUDILLON



 
" Entends-tu le murmure de l’arbre dans la montagne ? "

Accueil Galerie Ecologie Philosophie Contact


Textes et photos déposés à : L'Institut National de la Propriété Industrielle